Suisse - La pandémie laisse les petits voyagistes sans armes ni bagages

RTS, 30 août 2020
Publié le 31 août 2020

La descente aux enfers se poursuit pour les agences de voyage. Alors que les grands acteurs du secteur ont déjà licencié en nombre, il y a maintenant la crainte d'une vague de faillites des petites agences, qui représentent 88 % du marché.

Selon le président de la Fédération suisse du voyage, la moitié des acteurs du secteur pourrait disparaître cet hiver si un programme d'aide durable à l'industrie du voyage n'est pas débloqué par la Confédération.

La suspension des poursuites à l'encontre des voyagistes, initialement prévue jusqu'à fin septembre, a été prolongée jusqu'à la fin de l'année. Mais pour Stéphane Jayet, vice-président de la Fédération suisse du voyage, ce n'est pas suffisant.

"Il nous faut une aide concrète, c'est-à-dire la possibilité pour les indépendants d'obtenir les RHT pour le mois de juin en rétroactif jusqu'au mois de décembre. C'est indispensable pour notre survie", assure-t-il dimanche dans Forum.

Stéphane Jayet précise que la trésorerie de ces petits acteurs est dans un état critique : "Beaucoup d'indépendants n'ont reçu aucune aide depuis le 1er juin, alors qu'ils ont dû rembourser des clients qui ont reporté ou annulé leurs voyages."

La pandémie laisse les petits voyagistes sans armes ni bagages