Économie : moins de 6 000 défaillances d’entreprises en France au 2e trimestre, 11 dans le voyage

L'Echo touristique, 10 juillet 2020
Publié le 10 juillet 2020

Si l’explosion de faillites n’a pas eu lieu au deuxième trimestre, avec moins de 6 000 défaillances tous secteurs confondus, les entreprises de plus de 50 salariés sont nettement fragilisées, rapporte le spécialiste de la donnée d’entreprises Altares. Dans le voyage, Altares relève 11 défaillances.

Le nombre de faillites est resté étonnamment bas en France au deuxième trimestre, au regard des répercussions de la crise sanitaire, avec moins de 6 000 défaillances d’entreprises. « Le premier semestre 2020 restera dans les annales de l’accompagnement de l’entreprise en difficulté, analyse Thierry Millon, directeur des études d’Altares. Moins de 17 000 entreprises ont fait l’objet d’une procédure collective à mi-année. Il faut remonter à plus de trente ans pour trouver un nombre aussi faible. Ces chiffres paraissent pourtant invraisemblables au regard de la force de la crise, poursuit-il. En réalité, c’est l’aménagement des textes règlementaires qui a permis cette étonnante résistance des entreprises. Sans cette adaptation du droit et l’aide des pouvoirs publics, des dizaines de milliers d’entreprises seraient tombées dès ce deuxième trimestre, beaucoup disposant de moins de trente jours de liquidité pour faire face aux dépenses immédiates. » De fait, l’ordonnance du 25 mars sur les avoirs, décriée par Bruxelles et les associations de consommateurs, a eu l’effet d’amortisseur.

Économie : moins de 6 000 défaillances d’entreprises en France au 2e trimestre, 11 dans le voyage