Paris : bilan en demi-teinte pour les musées en 2019

L'Echo touristique, 13 janvier 2020
Publié le 13 janvier 2020

Les musées parisiens affichent des bilans mitigés pour 2019, généralement en recul par rapport à 2018, sous l’effet conjugué des « gilets jaunes » et des grèves.

Les musées parisiens ont vécu une année mouvementée, marquée par le mouvement des “gilets jaunes” et les grèves dans les transports. Que l’itinéraire des manifestations passe à proximité d’un musée, qu’il ne soit pas desservi par un métro, qu’il n’ait pas une exposition phare pour attirer les visiteurs malgré tous les obstacles… tout cela joue dans sa fréquentation. Fin 2019, certains musées ont dû adapter leurs horaires, faute de personnel suffisant, en raison de la grève dans les transport, ce qui a aussi eu un impact sur la fréquentation.  Le Grand Palais, même s’il a bénéficié de la ligne automatique numéro 1 et de l’attrait de ses expositions Gréco et Toulouse-Lautrec, a vu en décembre sa fréquentation chuter de 25% (- 45.000 visiteurs). Les musées de la Ville de Paris, ont accueilli plus de 3 millions de visiteurs, mais subissent plus de 50% de baisse de fréquentation depuis le 5 décembre. Même baisse au réseau du Centre des monuments nationaux (CMN), qui a accueilli 9,97 millions de visites : les jours de fermeture de l’Arc de triomphe et la canicule ont joué. Si les tours de Notre-Dame ne sont plus visitables, la Sainte-Chapelle et le Panthéon ont connu un plus.
 

Paris : bilan en demi-teinte pour les musées en 2019