La crise sanitaire accélère la transformation des musées

La Gazette, 1er juillet 2020
Publié le 1 juillet 2020

Entre les contraintes sanitaires et la pratique du numérique, les musées cherchent leur équilibre.

Des flèches au sol, des visiteurs masqués… Le directeur du musée Soulages, à Rodez (24 000 hab. Aveyron), Benoît Decron, ne s’y fait pas  : « Un musée n’est pas une piste d’atterrissage ni un laboratoire, mais un lieu de création, de liberté ! » Depuis leur réouverture, les musées ont changé d’allure sous l’effet des règles sanitaires : sens unique de visite, désinfection des salles et des objets, fin des visites guidées, conférences et vernissages… Même s’ils espèrent que le protocole va vite s’alléger, les responsables des musées ont une crainte : ne pas voir revenir le public cet été. Ce public, que certains ont su si bien capter lors du confinement grâce aux outils numériques, qui leur ont permis de valoriser leurs collections sur les réseaux sociaux.
 

La crise sanitaire accélère la transformation des musées