15,2 millions d'entrées dans les lieux de mémoire des conflits contemporains en France en 2019

Ministère des Armées
Publié le 20 août 2020

En 2019, la fréquentation des lieux de mémoire atteint 15,2 millions d’entrées, dont 1,3 million de scolaires et 3,4 millions de visiteurs étrangers. Plus de 9 700 personnes œuvrent dans les sites de mémoire, dont une grande majorité de bénévoles du monde associatif. La région Normandie connait une affluence record liée au 75ème anniversaire du débarquement : ses sites enregistrent 6,4 millions d’entrées. Additionnées aux entrées en Île-de-France, dans les Hauts-de-France et dans le Grand Est, ces quatre régions représentent 85 % de la fréquentation métropolitaine.

Le riche patrimoine mémoriel de la France couvre les conflits contemporains que sont la Guerre de 1870-1871, la Première Guerre mondiale (1914-1918), la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) ou encore les conflits d’après 1945, comme l’Indochine. Les cérémonies du 75ème anniversaire des débarquements de Normandie (6 juin 1944) et de Provence (15 août 1944), qui permirent de libérer la France métropolitaine, se sont déroulées en 2019.

Les noms des lieux de mémoire des conflits contemporains sont évocateurs. Leurs dénominations contiennent les mots de « résistance », de « déportation » et de « mémoire » par exemple. Le mot « résistance » apparait dans le nom d’un site sur sept. Sur sept sites mémoriels, trois disposent de l’appellation « musée » et un celle de « mémorial ». Les autres contiennent les mots comme « centre », « fort » ou encore « cimetière ». Tous ces lieux maintiennent vivante la mémoire des conflits.