Qui ne voyage pas et pourquoi ?

Phocuswright, octobre 2020
Publié le 26 octobre 2020

Alors que l'industrie du tourisme commence tout juste à sortir de l'abysse, les agences de voyage veulent comprendre qui voyagera et inaugurera la phase de reprise. Mais les personnes qui ont l'intention de voyager ne racontent qu'un seul pan de l'histoire. Pour la dernière série d'études sur les voyages de Phocuswright, "COVID-19: Path to Recovery", nous avons interrogé les voyageurs pour explorer l'intention des consommateurs de voyager, la composition des voyages de loisirs prévuvs, ce qui incitera les voyageurs à se sentir en sécurité / à l'aise et les changements de comportement par rapport au COVID. Si les répondants à l'enquête ne souhaitaient pas voyager avant juillet 2021, une enquête secondaire a exploré ce qui les retenait. Les résultats ont été publiés dans l'étude "COVID-19: Pourquoi certains consommateurs ne voyageront pas". Deux autres études de la série comprennent la planification des voyages, les achats et la réservation et les perceptions du transport, de l'hébergement, des croisières et des activités.

Alors que les États-Unis sont confrontés à des interdictions de voyage généralisées et à la pandémie sur leur territoire, les Américains sont plus réticents à voyager que tout autre marché. Avant le COVID, les Américains et les Européens avaient des intentions similaires de voyager pour leurs loisirs. Maintenant, un très grand nombre d'Américains évitent de voyager. Même s'ils hésitent davantage à voyager, les voyageurs américains ont des préoccupations similaires à celles des voyageurs européens. Pour ceux qui ne voyageront pas dans les 12 prochains mois, les principales raisons sont:

  • Les voyages d'agrément avec des restrictions COVID ne semblent pas inspirants. Les protections et les mesures de distanciation sont le frein n ° 1 pour l'esprit de vacances sur tous les marchés sauf en Italie.
  • Les répercussions économiques du COVID ont rendu les voyages moins faisables, en particulier pour les Italiens.
  • Les préoccupations concernant la contamination au COVID demeurent. Les inquiétudes concernant la santé et la sécurité sont fréquemment citées sur plusieurs marchés.

Qui ne voyage pas et pourquoi ? (en anglais)