« Chers touristes… cassez-vous ! » Cette contagion sociale à l’origine de la tourismophobie

The Conversation, 16 janvier 2020
Publié le 17 janvier 2020

Auteurs

Loïc Plé, directeur adjoint en charge de la Pédagogie et du Développement Académique, IÉSEG School of Management
Catherine Demangeot, professeure associée de marketing, IÉSEG School of Management

Chaque période de vacances semble maintenant s’accompagner de son lot d’articles, d’émissions ou de reportages témoignant des conséquences négatives de l’afflux de touristes dans des zones urbaines ou naturelles, générant une véritable « tourismophobie ».

Dans notre monde de réseaux sociaux et d’hyperconnectivité, il nous a semblé intéressant de nous pencher sur le rôle que peuvent jouer les comportements en ligne des touristes dans le développement de ce phénomène, ainsi que sur l’influence potentielle de ces comportements en ligne sur ceux dits de la « vie réelle ».

Notre recherche indique que ces deux types de comportements (sur Internet et dans le monde physique) sont étroitement reliés et s’influencent réciproquement à travers des mécanismes dits de contagion sociale. Ces derniers amplifient leur potentielle nocivité, mais laissent aussi la possibilité d’en corriger les effets.

« Chers touristes… cassez-vous ! » Cette contagion sociale à l’origine de la tourismophobie