http://www.veilleinfotourisme.fr/
Retour à la page d'accueil

Veille info tourisme Veille info tourisme


Les veilles > Pays > Russie > RUSSIE - RUSSIA

RUSSIE - RUSSIA

  • Imprimer
  • Envoyer a un ami
  • Contact

veille Atout France

Après plusieurs années de hausse des départs (+15% par an en moyenne entre 2010 et 2013), ainsi qu’une progression spectaculaire des dépenses touristiques (+25 % en 2013, soit 40,2 Mds d’€), le marché russe s’est contracté de -14,6% en 2014 (nuitées hôtelières, INSEE). Une conjoncture économique défavorable, des sanctions occidentales, des problèmes structurels et la situation politique tendue autour de l’Ukraine sont les causes principales de ce recul. En corrélation avec la baisse du pouvoir d’achat, le comportement des classes moyennes a changé : choix de prestations moins chères, attente d’offres promotionnelles, mais aussi une tendance très prononcée pour les réservations de dernière minute, volatilité du rouble oblige. Quant aux classes supérieures russes, elles semblent rester à l’abri de la conjoncture, voyageant à l’étranger au même rythme qu’auparavant et avec un niveau de dépenses toujours élevé. Par ailleurs, d’après Global Blue, malgré une diminution de dépenses en 2014 (-17% dans le monde par rapport à 2013 et -7% en France), la clientèle russe est la deuxième nationalité la plus dépensière après la Chine.
Un des enjeux pour la France est donc de continuer à capter cette clientèle russe aisée, qui reste tres sensible à notre destination  malgré un attrait croissant assorti d’offres séduisantes de nos concurrents européens toujours très actifs sur le marché russe.
Compte tenu de la hausse du rouble observée ces derniers mois, les réservations aériennes russes à destination de la France commencent à reprendre, affichant un recul moins sensible en avril (-8,2%par rapport à avril 2014) comparativement au début d’année 2015[1].

Fortement dépendants du prix du baril et de la situation économique en Russie, le Kazakhstan et l’Azerbaïdjan, continuent néanmoins d’afficher une croissance positive (respectivement +4,3% et +2,8% en 2014). Ces marchés représentent une opportunité pour la destination France compte tenu du niveau de dépenses de ses clientèles et du développement de l’offre aérienne.
Le volume de touristes kazakhs voyageant en France devrait augmenter sensiblement en 2015 grâce au développement de l’offre aérienne (ouverture de la liaison Astana – Paris en mars 2015) avec des tarifs attractifs pour séduire les classes moyennes émergeantes et des clientèles FIT principalement haut de gamme.
Les azerbaidjanais, très attirés par la France ont pu profiter de la simplification de la procédure de délivrance de visa avec l’Union Européenne : le nombre de visa délivrés pour la France à augmenté ainsi de plus de 50% en 2014. (Lettre de veille Atout France, juin 2015)


Présentation de la Russie


Données générales, données géographiques, données démographiques, données économiques


Tourisme : données nationales

2014 :
- 9ème destination touristique mondiale, en terme d'arrivées
- Arrivées : 29,8 millions
- Recettes : 11,8 milliards de dollars (28ème rang)
- Dépenses : 50,4 milliard de dollars (OMT, baromètre avril 2015)

Conjoncture touristique
Les 17,4 millions de départs russes à l’étranger en 2014 constituent une baisse de -4% par rapport à l’année précédente (toutes destinations confondues).
Les 17,4 millions de départs russes 2 à l’étranger en 2014 constituent une baisse de -4% par rapport à l’année précédente (toutes destinations confondues).
Cette légère baisse de départs est due à plusieurs facteurs:
• Conjoncture économique: baisse du prix de pétrole, dévaluation du rouble, retrait des investissements, inflation et baisse du pouvoir d’achat;
• Conjoncture politique: sanctions occidentales, interdiction temporaire de départs à l’étranger pour certaines catégories de fonctionnaires, incitation forte à voyager « domestique »
La France a enregistré 2 millions de nuitées russes en 2014 ce qui représente une baisse de -14,6%. Ce chiffre est basé sur les arrivées en hôtellerie, mais il faut tenir compte également de nombreuses arrivées en appartements, résidences et villas, modes d’hébergement très demandés par cette clientèle. D’après les données du Rosstat (Russian Federal State Statistics Service), les départs en France n’ont diminué que de -4% en 2014. Ce chiffre, résultant de l’enquête à la frontière ne prend en compte que les vols directs. Il est assez révélateur car il démontre une certaine stabilité de départs des classes moyennes supérieures et classes
supérieures utilisant des vols directs et une baisse de la clientèle « mass market » (voyages en bus ou des vols avec escale, moins onéreux).
Il est utile de rappeler que l’évolution des nuitées russes en 2013 était de +5,6%, soit une des plus fortes parmi les clientèles européennes. La croissance du marché russe pour la France était à son tour entre 10 et 15% par an entre 2010 et 2013 inclus.
Au niveau des dépenses, d’après Global Blue, la clientèle russe reste en 2014 la deuxième nationalité la plus dépensière après la Chine malgré une diminution de dépenses en 2014 (-17% dans le monde par rapport à 2013 et -7% en France)
Clientèle pour Paris Ile-de-France
Retrouvez toutes les informations relatives à la clientèle russe : profil, type de voyage, hébergement, moyens d'information et de réservation, activités, sites visités, dépenses, satisfaction... sur le site du CRT Paris Ile-de-France

PDF]La fiche marché Russie 2016 - Observatoire du Tourisme d ...

mise à jour le 27 mai 2016


Avertissement

Les informations sélectionnées par les veilleurs, les points de vue exposés, les commentaires et analyses développés, ainsi que les contenus des sites liés n'engagent que leurs auteurs et ne constituent pas des positions officielles.

Qui sommes-nous ? Présentation du portail national de connaissance du tourisme Mentions légales
Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr http://www.entreprises.gouv.fr