http://www.veilleinfotourisme.fr/
Retour à la page d'accueil

Veille info tourisme Veille info tourisme


Les veilles > International > OMT : Baromètre mai 2016 - Hausse de 4 % des exportations du tourisme international en 2015

OMT : Baromètre mai 2016 - Hausse de 4 % des exportations du tourisme international en 2015

  • Imprimer
  • Envoyer a un ami
  • Contact
omt

OMT, 11 mai 2016

Publié le 11 mai 2016

Thématique: Tourisme international, Bilan saison touristique , Dépenses touristiques, Classement, RANG-Place de la France, Recettes internationales


Les recettes du tourisme international dans les destinations à travers le monde ont augmenté de 3,6 % en 2015, dans des proportions comparables à la croissance des arrivées internationales (4,4 %). Pour la quatrième année consécutive, la croissance du tourisme international a été supérieure à celle du commerce mondial de marchandises, faisant grimper à 7 % la part du tourisme dans les exportations mondiales en 2015. Les exportations du tourisme international ont atteint une valeur totale se situant à 1 400 milliards d’USD.

Les recettes générées par les dépenses des visiteurs internationaux en hébergement, repas et boissons, loisirs, achats et autres biens et services se sont élevées à un total estimé à 1 232 milliards d’USD (1 110 milliards d’EUR) en 2015, ce qui représente une hausse de 3,6 % tenant compte des fluctuations des taux de change et de l’inflation. Les arrivées de touristes internationaux (visiteurs qui passent la nuit) ont augmenté de 4,4 % en 2015, pour atteindre un total de 1 milliard 184 millions d’arrivées.

Outre les recettes du tourisme international (poste « voyages » de la balance des paiements), le tourisme international a généré 210 milliards d’USD de recettes d’exportation au titre des services de transport international de voyageurs non-résidents, ce qui porte la valeur totale des exportations du tourisme à 1 400 milliards d’USD, soit 4 milliards d’USD par jour en moyenne.

« Le tourisme représente aujourd’hui une composante importante du commerce international de services » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, lors de la soixantième réunion de la Commission régionale pour les Amériques à La Havane (Cuba). « En dépit de la faiblesse et de la lenteur de la reprise économique, les dépenses du tourisme international ont beaucoup augmenté en 2015 : cela prouve combien le tourisme est utile pour stimuler la croissance économique, doper les exportations et créer des emplois dans un nombre croissant d’économies partout dans le monde » a-t-il ajouté.

Le tourisme international représente 7 % du total des exportations mondiales et 30 % des exportations de services. La part du tourisme dans l’ensemble des exportations de biens et de services est passée de 6 % à 7 % en 2015. En effet, pour la quatrième année consécutive, la croissance du tourisme international a été supérieure à celle du commerce mondial de marchandises, laquelle a été de 2,8 % en 2015 d’après les données communiquées récemment par l’Organisation mondiale du commerce.

En tant que catégorie d’exportation à l’échelle mondiale, le tourisme arrive en troisième position derrière les carburants et la chimie, devançant l’industrie alimentaire et l’industrie automobile. Dans de nombreux pays en développement, le tourisme est le premier secteur d’exportation.

Les taux de change ont connu en 2015 des fluctuations d’une ampleur inhabituelle qui ont eu de fortes répercussions sur les recettes en dollars (USD) courants des destinations et des régions concernées. En tenant compte des fluctuations des taux de change et de l’inflation, les recettes dans les Amériques, en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient ont toutes augmenté de 4 % tandis qu’elles enregistraient une hausse de  3 % en Europe et de 2 % en Afrique.

Forte croissance des recettes du tourisme international dans les Caraïbes, en Amérique centrale et en Amérique du Sud

Les Amériques ont continué d’afficher des résultats solides en 2015, que ce soit pour les arrivées internationales ou pour les recettes. La force du dollar (USD) a favorisé les voyages à l’étranger depuis les États-Unis d’Amérique, au profit de nombreuses destinations de la région des Amériques. Les Caraïbes, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud ont toutes enregistré une croissance de 7 % des recettes, l’Amérique du Nord obtenant de son côté 3 % de croissance.

« Face à la baisse des cours des matières premières, le tourisme a démontré être un bon moyen de contrebalancer la diminution des recettes d’exportation de nombreux pays exportateurs de produits de base et de pétrole » a déclaré M. Rifai, avant d’ajouter : « Le tourisme s’impose de plus en plus comme un facteur essentiel pour diversifier les exportations dans de nombreuses économies émergentes comme dans un certain nombre d’économies avancées ».

Les États-Unis d’Amérique, la Chine, l’Espagne et la France demeurent les principales destinations touristiques au monde

Les États-Unis d’Amérique (178 milliards d’USD), la Chine (114 milliards d’USD), l’Espagne (57 milliards d’USD) et la France (46 milliards d’USD) restent en tête du classement, aussi bien pour les recettes du tourisme international que pour les arrivées de touristes.

Les données ci-dessus sont préliminaires et sujettes à révision. L’appréciation d’une ampleur inhabituelle du dollar des États-Unis par rapport à de nombreuses devises en 2015 a fait baisser les chiffres convertis en dollars des recettes et des dépenses dans ces devises. Par ailleurs, la Chine a revu en forte hausse ses chiffres des recettes et des dépenses pour 2015 et rétrospectivement pour 2014, suite aux changements méthodologiques.

Un petit nombre de marchés émetteurs de premier plan ont tiré le tourisme émetteur en 2015

Les locomotives du tourisme émetteur l’an dernier ont été la Chine, les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni, grâce à la force de leur devise et de leur économie.

La Chine reste le premier marché émetteur au monde, sachant qu’elle enregistre chaque année depuis 2004 une croissance à deux chiffres des dépenses touristiques, ce qui profite à des destinations asiatiques comme le Japon et la Thaïlande, aux États-Unis d’Amérique et à diverses destinations européennes. Les dépenses des voyageurs chinois ont augmenté de 25 % en 2015 pour atteindre 292 milliards d’USD ; quant au nombre total de voyageurs à l’étranger, il a augmenté de 10 % pour se situer à 128 millions.

Les dépenses touristiques du deuxième plus gros marché émetteur au monde, les États-Unis d’Amérique, ont augmenté de 9 % en 2015 pour atteindre 120 milliards d’USD tandis que le nombre de voyageurs à l’étranger a connu une hausse de 8 %, à 73 millions. Les dépenses du quatrième plus gros marché au monde, le Royaume-Uni, ont augmenté de 8 % pour se situer à 63 milliards d’USD et 65 millions de résidents britanniques ont voyagé à l’étranger, en hausse de 9 %. À l’inverse, l’Allemagne, numéro 3 à l’échelle mondiale, a affiché une légère baisse des dépenses (76 milliards d’USD) s’expliquant en partie par la dépréciation de l’euro.

Deux changements sont intervenus dans le classement d’après les dépenses touristiques en 2015. Les dépenses du tourisme émetteur de la France ont atteint 38 milliards d’USD,  celles de la Russie 35 milliards d’USD et la République de Corée 25 milliards d’USD.

Consulter le document.


Avertissement

Les informations sélectionnées par les veilleurs, les points de vue exposés, les commentaires et analyses développés, ainsi que les contenus des sites liés n'engagent que leurs auteurs et ne constituent pas des positions officielles.

Qui sommes-nous ? Présentation du portail national de connaissance du tourisme Mentions légales
Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr http://www.entreprises.gouv.fr