http://www.veilleinfotourisme.fr/
Retour à la page d'accueil

Veille info tourisme Veille info tourisme


Les veilles > Economie et statistiques > Observation économique du tourisme > Les Résidences de Tourisme, force vive de l'économie locale : présentation des principaux résultats de l'étude sur l'impact économique des résidences du tourisme

Les Résidences de Tourisme, force vive de l'économie locale : présentation des principaux résultats de l'étude sur l'impact économique des résidences du tourisme

  • Imprimer
  • Envoyer a un ami
  • Contact
snrt-logo.jpg

Atout France pour le SNRT, 3 juin 2014

Publié le 3 juin 2014

Thématique: Impact du tourisme, Résidence de tourisme


Paris, le 3 juin 2014: Monsieur Pierre Margeridon, nouveau président du SNRT, est heureux de vous présenter, en avant première, les principaux résultats de l'étude réalisée par Atout France à la demande du Syndicat National des Résidences de Tourisme.

"Ces données recueillies au terme d'un long travail d'enquête qui s'est déroulé de juillet à mars derniers sur les 4 espaces Mer, Montagne, Villes et Campagne nous permettent aujourd'hui de rappeler, en chiffres, jusqu'à quel point notre profession participe à la vitalité économique d'un grand nombre de régions

" a déclaré Monsieur Pierre Margeridon en introduction.

 

Rappel en chiffres de l'activité 2013

Le parc représente jusqu'à 55 % de l'hébergement touristique dans certaines régions.

Avec 775 000 lits en juin 2014, les Résidences de Tourisme, Apart'hôtels et hébergements assimilés, au nombre de 2 249, représentent 25% du parc de l’hébergement touristique bâti. (Evolution : 15,5% en 2004 et 21% en 2009).

Dans certaines régions la formule " Résidences de Tourisme" dépasse même 55 % de l'offre. C'est le cas des régions Savoie/Haute Savoie et Var/ Alpes Maritimes.

Le chiffre d'affaires de l'activité reste stable pour l'exercice 2013

Il s'est maintenu à 3,3 milliards d'euros. 30 % proviennent de la clientèle étrangère. Le concept a permis d'accueillir 17 millions de visiteurs en 2013.

Un parc qui a été valorisé à 36 milliards d’euros

Il est financé en grande partie par l’épargne privée, 85% par des particuliers, 5% par des exploitants individuels, et 10% par des investisseurs institutionnels.

3,5 milliards, c'est l'impact économique des Résidences de Tourisme sur leur environnement local, révélé par l'étude Atout France

(parution septembre 2014)

L'empreinte d'une résidence s'appréhende au travers de 2 circuits économiques distincts; "d'une part au travers de ses coûts d'exploitation à même de contribuer au développement de la sphère locale et d'autre part par les dépenses injectées par les touristes dans l'économie marchande de la région", a rappelé Christian Delom, directeur de la Stratégie, de l’Observation et des nouvelles technologies d'Atout France.

Cette étude a été menée sur un échantillon de 4 097 appartements et près de 1 500 questionnaires clients.

Une clientèle fidèle, souvent familiale et aisée.

79 % des personnes interrogées avaient déjà séjourné dans une résidence de tourisme dont 30 % dans le même établissement. Les primo clients sont surtout en ville.

Les résultats de l'étude laissent apparaitre par ailleurs une fréquentation prédominantes des CSP + puisque cadres et professions libérales représentent 41 % de la clientèle. Cette dernière est essentiellement familiale sur les secteurs Mer, Montagne et Campagne.

On note que la clientèle urbaine est plus jeune. Les motifs de séjour se répartissent pour ce secteur à 49 % pour des raisons professionnelles, 42 % pour les loisirs et 9 % divers.

 

Un secteur dopé par la clientèle étrangère.

Crise oblige, les Français sont plus regardants à la dépense et l'étude met en évidence que le budget hebdomadaire d'une famille étrangère est 33 % supérieur à celui d'une famille française (835 euros/625 euros). Les séjours de la clientèle internationale sont globalement plus longs que ceux de la clientèle française, et c'est en ville que la proportion d'étrangers est la plus importante (36%).

Les critères de choix prédominants

Parmi les 15 critères déterminants pour les clients dans leur choix de séjourner en Résidence de Tourisme, 4 motifs principaux communs aux 4 espaces ont été retenus :

localisation de la résidence - la possibilité de cuisiner - avoir le choix d'être indépendant - le niveau de prix

A noter que 67 % des séjours sont réalisés dans le cadre de séjours touristiques, 27 % pour des raisons professionnelles et 6 % personnelles (visite de famille, raisons médicales, autres...)

La nature des dépenses de la clientèle

Bien que la possibilité de disposer d’une cuisine soit l’une des motivations majeures de la fréquentation des résidences de tourisme et que 53% des clients apportent tout ou partie de leur provisions (7% la totalité), les dépenses de restauration et d'alimentation représentent le principal poste (44 %) excepté à la montagne ou le budget forfaits et location est le plus important. Les résidents à la mer et à la campagne sont ceux qui dépensent le moins (27 € j/pers) et les résidents urbains sont ceux qui dépensent le plus (44 € j/pers). La dépense moyenne par jour et par personne est de 35 € hors frais d'hébergement.

Les Résidences de Tourisme rapportent 3,5 milliards d'euros aux économies locales

A l'échelle locale une résidence de tourisme type de 83 appartements génère 1,6 million de recettes pour l'économie locale et 7,2 emplois direct en Equivalent Temps Plein, auquel il faut ajouter les emplois indirects estimés à 6,1 ETP* soit un total de 13,3 emplois directs et indirects en équivalent temps plein*

A l'échelon national, 2,3 milliards sont consommés par la clientèle tandis que les résidences dépensent dans le même temps 1,7 milliard dans les coûts d'exploitation de leurs sites dont 1,2 milliard dans un rayon de 50 kms autour de chaque résidence.

Si cette empreinte économique crée un surcroit d'activité pour les entreprises de première ligne (commerces, restaurants, agriculture, artisanat, prestations de services...), elle s'étend aussi par effet de vague à tous les fournisseurs de ces entreprises. 
 Ratio de l'étude UNAT/ATOUT France 

_______________________________________________________________________________

A PROPOS DU SNRT

Créé à l’initiative des pionniers de ce métier en 1983, le Syndicat National des Résidences de Tourisme représente aujourd’hui 64 % de la profession (en nombre de lits). Il accompagne les plus grands acteurs de ce marché auprès des pouvoirs publics pour défendre les intérêts de la profession en matière sociale et fiscale, et plus généralement sur tous les sujets techniques. Il a également pour mission d’entretenir un dialogue privilégié avec les principaux prescripteurs du marché (Offices de Tourisme, Tour Opérateurs et Agence de Voyages, Atout France, Comités régionaux…).

_________________________________________________________________________________________

Contact presse 

: Pascale Gillard Contact Atout France : Stéphanie Cadet Contact SNRT : Pascale Jallet

09 75 66 80 04 / 06 89 95 52 95 01 42 96 70 75 01 47 38 35 60

Pascale.gillard@gmail.com stephanie.cadet@atout-france.fr snrt@snrt.fr

 

 



Avertissement

Les informations sélectionnées par les veilleurs, les points de vue exposés, les commentaires et analyses développés, ainsi que les contenus des sites liés n'engagent que leurs auteurs et ne constituent pas des positions officielles.

Qui sommes-nous ? Présentation du portail national de connaissance du tourisme Mentions légales
Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr http://www.entreprises.gouv.fr