http://www.veilleinfotourisme.fr/
Retour à la page d'accueil

Veille info tourisme Veille info tourisme


Les veilles > Pays > Espagne > Espagne : Balance commerciale de 2015 et perspectives touristiques pour 2016

Espagne : Balance commerciale de 2015 et perspectives touristiques pour 2016

  • Imprimer
  • Envoyer a un ami
  • Contact
Exceltur

Exceltur, le 12 janvier 2016

Publié le 13 janvier 2016

Thématique: Fréquentation pays


El turismo ha sido en 2015 el principal sector generador de renta y empleo en España, impulsando por tercer año consecutivo la recuperación de la economía española. Ello se ha concretado en:

- 0,5 puntos de crecimiento adicional del PIB español, gracias a los 5.600 millones de euros por la mayor actividad turística generada en 2015, que ha permitido cerrar ese año con un total estimado de 124 mil millones de euros. Ello representa el 11,7% del total del PIB Español.

- 1 de cada 7 nuevos puestos de trabajo en España han sido creados por el sector turístico en 2015, lo que supone 73.343 nuevos empleos (un 5,5% más que en 2014), hasta registrar una cifra total de 1,4 millones de afiliados a la seguridad social al cierre del año por encima del resto de sectores de la economía española.

Consulter la note d'information en fichier joint.

****************************************

LE SECTEUR TOURISTIQUE ESPAGNOL A CONNU EN 2015 SA MEILLEURE ANNEE DEPUIS 2007 (PATRONAT)
AFP, le 12 janvier 2016

MADRID, 12 jan 2016 (AFP) - L'année 2015 a été un bon cru pour le secteur touristique en Espagne, les touristes s'y réfugiant après les attentats dans d'autres pays, mais il devrait connaître une croissance un peu plus faible en 2016, a annoncé mardi la fédération patronale Exceltur.

      "En 2015, le tourisme a apporté 124 milliards d'euros à l'économie espagnole, soit 14% du PIB" national, a indiqué Oscar Perelli, directeur des études d'Exceltur, pendant une conférence de presse.

      Ces résultats sont en hausse de de 3,7% par rapport à 2014 et représentent la plus forte progression enregistrée depuis 2007, un an avant l'éclatement d'une bulle immobilière suivie d'une crise économique dévastatrice en Espagne, selon les chiffres d'Exceltur.

      L'Espagne, deuxième destination touristique mondiale après la France avec près de 65 millions de personnes en 2014, a été davantage choisie en raison de l'instabilité politique et des craintes d'attentats touchant d'autres destinations prisées.

      "Chaque fois que se produit un fait divers, comme les attentats en Tunisie (contre le musée du Bardo à Tunis en mars et dans un hôtel à Sousse en juin contre des touristes), ou l'avion russe qui s'est écrasé en Egypte (fin octobre), nous avons observé une hausse de l'arrivée de touristes en Espagne", a constaté Oscar Perelli.

      Les touristes se sont montrés en revanche moins dépensiers, avec 741 euros en moyenne par personne, soit 2,1% de moins qu'en 2014.

      Les touristes russes notamment, réputés dépensiers, désertent l'Espagne suite à la dévaluation du rouble. Leur fréquentation a chuté de 34% sur les onze premiers mois de 2015, selon les dernières données de l'INE (Institut national de la statistique).

      L'Espagne a aussi profité de la reprise de la demande, tirée par la croissance du PIB (+3.2% attendus en 2015). Les Espagnols voyagent davantage, pour des vacances et pour leurs déplacements professionnels.

      "Pour 2016, nous avons un scénario plus insolite et inhabituel", a expliqué le vice-président exécutif d'Exceltur. Si les partis politiques parviennent à former un gouvernement après les élections législatives du 20 décembre, la croissance du secteur pourrait atteindre 3,4%, selon lui.

      Mais si l'incertitude politique demeure, amplifiée par les vélléités indépendantistes de la Catalogne, la croissance du secteur pourrait être limitée à 2,7%, a-t-il averti. Les Espagnols pourraient en effet dépenser moins pour leurs vacances et les investisseurs étrangers se détourner en partie de l'Espagne, selon Exceltur.

      str-laf/mck/cr

fichier(s) joint(s)


Avertissement

Les informations sélectionnées par les veilleurs, les points de vue exposés, les commentaires et analyses développés, ainsi que les contenus des sites liés n'engagent que leurs auteurs et ne constituent pas des positions officielles.

Qui sommes-nous ? Présentation du portail national de connaissance du tourisme Mentions légales
Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr http://www.entreprises.gouv.fr