www.dgcis.gouv.fr/tourisme

Veille info tourisme Veille info tourisme


Les veilles > Veille sectorielle > Patrimoine et Aménagements > Economie régénérative : quand le tourisme sert à amorcer la pompe de l'industrie

Economie régénérative : quand le tourisme sert à amorcer la pompe de l'industrie

  • Imprimer
  • Envoyer a un ami
  • Contact
localtis

Localtis, 29 juillet 2013

Publié le 30 juillet 2013

Thématique: Economie, Economie présentielle, Impact du tourisme, Mobilité, Territoire et aménagement


Développement des territoires Alors que, jusqu'ici, la crise a surtout affecté l'industrie, elle pourrait désormais toucher l'économie résidentielle, faite de redistributions de revenus. Une étude de Mairie-conseils invite à dépasser l'opposition entre tourisme et industrie. Avec l'économie régénérative, le premier peut même servir à relancer l'activité productive...

"Il ne suffit plus de se raccorder à l'autoroute, aux infrastructures ou aux réseaux pour créer du développement. Nous avons pu établir ce constat sur tous les territoires sur lesquels nous sommes intervenus, comme sur ceux que nous avons observés à différentes occasions." Ce constat est celui de Franck Chaigneau, chargé de mission Développement économique chez Mairie-conseils, dans une étude intitulée "Economie régénérative : faut-il choisir entre tourisme et industrie ?", réalisée à partir d'une vingtaine de territoires suivis sur des périodes allant de quelques mois à quelques années. Pour "régénérer" leur économie, les territoires doivent s'appuyer sur leurs caractéristiques locales et surtout sortir du piège d'une opposition entre industrie et tourisme, insistent les auteurs de cette étude qui repose sur les témoignages d'économistes et d'élus présentés lors d'une journée d'échange, le 18 décembre dernier.
De nombreux travaux, notamment ceux de l'économiste Laurent Davezies, ont montré que les territoires industriels étaient les plus touchés par la crise, alors que l'économie résidentielle (reposant notamment sur les retraites, les revenus du tourisme et sociaux, les dotations…) semblait mieux résister. L'étude revient à cet égard sur les profonds changements démographiques opérés ces dernières années : 12% de la population rurale est faite de "néoruraux" qui ont quitté la ville pour se mettre au vert. D'où l'essor massif d'activités nouvelles (services à la population…), au moins jusqu'en 2007, alors que la désindustrialisation bâtait son plein. "Jusqu'ici, on partait du principe que l'emploi fixe la population, alors qu'on se rend compte aujourd'hui que les mouvements de population ont fixé l'emploi, nous avons notamment pu l'observer dans la façade Sud-Ouest", analyse Franck Chaigneau. lire la suite


Avertissement

Avertissement

Les informations sélectionnées par les veilleurs, les points de vue exposés, les commentaires et analyses développés, ainsi que les contenus des sites liés n'engagent que leurs auteurs et ne constituent pas une position officielle.

Qui sommes-nous ? Présentation du portail national de connaissance du tourisme
Mentions légales
Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr Site du gouvernement