http://www.veilleinfotourisme.fr/
Retour à la page d'accueil

Veille info tourisme Veille info tourisme


Les veilles > Politique > Avenir de la filière touristique - Question écrite n° 00087 de M. Cédric Perrin

Avenir de la filière touristique - Question écrite n° 00087 de M. Cédric Perrin

  • Imprimer
  • Envoyer a un ami
  • Contact
Sénat

Sénat, le 12 octobre 2017

Publié le 17 octobre 2017

Thématique: Questions-Réponses officielles, Politique du tourisme France



Question écrite n° 00087 de M. Cédric Perrin publiée dans le JO Sénat du 06/07/2017 - page 2099 

M. Cédric Perrin appelle l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur la baisse du nombre de touristes étrangers dans certaines zones du territoire français et, plus généralement, sur l'avenir de la filière.

Les attentats qui ont durement frappé notre pays en 2015 et 2016 ont eu un impact sur la filière touristique, laquelle représente plus de 7 % du produit intérieur brut (PIB) et emploie directement ou indirectement deux millions de personnes en France.

Toutefois, à cette situation de fait, s'ajoute la très forte concurrence des politiques touristiques menées par nos voisins européens.

Or, alors que l'attractivité de nos territoires constitue une source d'un fort potentiel de développement, les investissements engagés sur les territoires par les opérateurs privés ne bénéficient pas d'une coordination suffisante, ni du soutien souhaitable de la part des services publics dédiés. Aussi, il souhaite connaître les actions qu'il compte mettre en œuvre en matière d'organisation et de conduite des politiques publiques du tourisme et, notamment, celles attachées à la gouvernance centrale.

Transmise au Secrétariat d'État, auprès du ministre de l'économie et des finances.


Réponse du Secrétariat d'État, auprès du ministre de l'économie et des finances publiée dans le JO Sénat du 12/10/2017 - page 3153


Avec 83 millions de touristes internationaux accueillis en 2016, la France est la première destination touristique mondiale. L'objectif du Gouvernement est de conforter cette première place, en portant le nombre d'arrivées à 100 millions de touristes internationaux à l'horizon 2020.
Cela doit s'accompagner d'une prolongation de la durée moyenne de leur séjour sur le territoire pour augmenter les recettes tirées des touristes étrangers avec un nouvel objectif que se donne le Gouvernement de 50 Mds€ en 2020 (40 Mds€ actuellement).

Dans ce contexte, le Premier ministre a réuni le 26 juillet 2017 un Conseil interministériel du tourisme en présence des ministres concernés (presque la moitié du Gouvernement), d'élus et de professionnels du secteur. À cette occasion, il a présenté, d'une part, la feuille de route du Gouvernement en matière touristique et, d'autre part, les premières mesures concrètes pour renforcer l'attractivité touristique de la France.
Celle-ci repose sur la richesse de son offre dans tous les domaines : culture, patrimoine matériel et immatériel, vitalité de la création artistique, industries culturelles et créatives, langue, art de vivre, etc.

L'action du Gouvernement vise à renforcer cette attractivité en prenant et en soutenant des mesures concrètes dans six domaines prioritaires :
  • la qualité de l'accueil et la sécurisation des sites constituant des facteurs essentiels de satisfaction et de fidélisation des touristes ;
  • la structuration de l'offre touristique permettant d'attirer un nombre croissant de touristes internationaux ;
  • le soutien étatique en matière d'investissements, volet fondamental de la stratégie du Gouvernement ;
  • la formation et l'emploi, domaines clés de la qualité de l'offre de services ;
  • le soutien à la numérisation et au partage d'information permettant de renforcer la compétitivité de la filière ;
  • l'accès aux vacances pour le plus grand nombre.

Ces mesures seront mises en place dans le cadre d'un Conseil de pilotage du tourisme présidé par le ministre de l'Europe et des affaires étrangères, en dialogue avec les enceintes consultatives des professionnels du tourisme et avec les collectivités locales, y compris l'Outre-mer.
Une feuille de route a été définie : elle comprend plusieurs rendez-vous, notamment des réunions du Conseil de pilotage (la première aura lieu le 10 octobre 2017) et une Conférence annuelle du tourisme (prévue en décembre de cette année).

Lors de ce Conseil interministériel du Tourisme du 26 juillet 2017, des premières mesures ont également été décidées pour une mise en œuvre la plus rapide possible :
  • la délivrance des visas en 48 heures dans dix nouveaux pays (dont la Russie et les pays de l'ASEAN) d'ici le 1er novembre 2017 (huit pays) et le 30 juin 2018 (deux pays) ;
  • l'engagement sur un temps d'attente maximum à la police aux frontières dans les aéroports de 30 minutes pour les ressortissants européens et de 45 minutes pour les non européens à compter du 1er janvier 2018 ;
  • un plan d'entretien des autoroutes entre les aéroports franciliens et Paris par un partenariat public privé pour le nettoyage, le ramassage des détritus, la tonte et l'élagage des espaces verts de façon régulière ;
  • la préparation d'un plan d'investissement dans les stations balnéaires et de montagne ;
  • l'augmentation du nombre de contrats d'apprentissage dans le secteur, en concertation avec les professionnels ;
  • la signature en 2018 d'un accord d'engagement de développement de l'emploi et des compétences (EDEC) ;
  • la mobilisation de l'expertise publique au profit des territoires ;
  • la fluidification des opérations de détaxe, notamment dans les aéroports ;
  • le lancement à l'automne 2017 de la plate-forme « DATAtourisme », plateforme de mutualisation des différents systèmes d'information en matière de statistiques touristiques ;
  • la signature d'une convention-cadre interministérielle visant à soutenir et promouvoir la filière du tourisme culturel en France au dernier trimestre 2017 ;
  • la tenue des deuxièmes rencontres nationales du tourisme Outre-Mer.


Avertissement

Les informations sélectionnées par les veilleurs, les points de vue exposés, les commentaires et analyses développés, ainsi que les contenus des sites liés n'engagent que leurs auteurs et ne constituent pas des positions officielles.

Qui sommes-nous ? Présentation du portail national de connaissance du tourisme Mentions légales
Service Public LEGIFRANCE, le service public de la diffusion du droit http://www.gouvernement.fr http://www.entreprises.gouv.fr